martes, 1 de abril de 2014

Au Néolithique, les Hommes huilaient leurs outils

Fig. 2. Organic Geochemistry

Des découvertes archéologiques en Suisse ont révélé des outils préhistoriques particulièrement luisants sur toute leur surface. Les investigations ont montré qu’ils avaient été badigeonnés d’huiles végétales par leurs concepteurs du Néolithique, probablement pour augmenter leur durée de vie.

... Jorge Spangenberg, de l’université de Lausanne (Suisse), mène ses fouilles sous le parking Opéra de Zurich. Avec ses collègues, ils s’étonnaient de déterrer de nombreux objets luisants. Certes, des pointes de poinçons ayant probablement travaillé le cuir présentent souvent cette apparence brillante. Les spécialistes attribuent cet aspect aux frottements réguliers contre les peaux animales. Or, dans ce cas, les outils concernés semblent avoir connu d’autres utilisations, et la surface reluisante est particulièrement grande. Serait-ce un acte volontaire ? 

Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont récolté avec la plus grande précaution de manière à éviter toute contamination une dizaine d’outils et d’objets très différents datés de 3230 à 2729 avant J.-C. Des ciseaux à bois, un manche de couteau, un poinçon et des grattoirs à cuir ont fait l’objet d’une enquête, publiée dans Organic Geochemistry. [...] futura-sciences.com/  /  Link 3 (Full text)