jueves, 25 de junio de 2015

Des traces de peintures à l'abri Cro-Magnon !


1/2. En haut, traitement d'image qui permet de faire apparaître des traits d'ocre dans la zone rouge de la paroi (en bas). © studio GUICHARD / abri CRO-MAGNON

Découverte majeure en Dordogne : les plus vieilles peintures préhistoriques du Sud ouest de la France à l'Abri Cro-Magnon (Les Eyzies de Tayac)

L'Abri Cro-Magnon aux Eyzies de Tayac en Dordogne est mondialement connu pour la découverte en 1868 de la première sépulture reconnue d'Hommes anatomiquement modernes.

Ce fameux site, ouvert au public en avril 2014, a récemment fait l'objet d'un aménagement muséographique sous l'impulsion de son nouveau propriétaire, Jean-Max Touron, entrepreneur périgourdin. Les travaux d'aménagement ont été faits sous le conseil scientifique d'Estelle Bougard, docteur en préhistoire, spécialiste de l'art paléolithique.

Depuis toujours des taches rouges sont bien visibles sous le plafond de l'abri, en général décrites comme des traces de feu.

Dans le cadre des travaux, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (D.R.A.C.) d'Aquitaine a recommandé l'intervention d'un pariétaliste pour examiner les parois, par mesure de précaution. C'est ainsi qu'Eudald Guillamet, restaurateur d'art spécialiste des parois peintes et gravées des grottes et abris préhistoriques, a été sollicité. Celui-ci a identifié la présence de traits résiduels parmi les taches rouges et a recommandé l'application de techniques d'imagerie. [... ] hominides.com (Vía B&W4)